Femme enceinte

Dans la vie d’une femme, l’ostéopathe peut agir avant, pendant et après la grossesse. Pour que l’implantation d’un fœtus ait lieu dans les meilleures conditions, il est important de mettre toutes les chances de son côté et de « préparer le terrain ».

Il faut donner au nourrisson un maximum de place en adaptant le bassin aux nouvelles conditions de vie induites par la grossesse. Une prise de poids, par exemple, d’ailleurs souvent inévitable ! 
La femme enceinte va subir des modifications physiologiques (hormonales) et mécaniques (augmentation de la masse de l’utérus). Le volume de la cavité utérine augmentant, la lordose physiologique de la colonne vertébrale va croître, provoquant ainsi l’horizontalisation du sacrum. Cette horizontalisation va engendrer des dysfonctions au niveau des ligaments, des tensions et des pressions sur les vertèbres et les disques intervertébraux.
C’est à ce moment  que peuvent survenir des sciatiques, des douleurs lombaires (lombalgies), des infections urinaires, des troubles de la circulation (jambes lourdes), des douleurs au coccyx...


L’ostéopathe a donc ici pour but de libérer les articulations pour optimiser la liberté de mouvements des nerfs et des vaisseaux, ainsi que les articulations et les muscles du bassin.